Secouer n’est pas calmer, secouer c’est tuer ou handicaper à vie

Le Syndrome du Bébé Secoué (SBS) est un traumatisme crânien grave et non accidentel provoqué par un (ou plusieurs) secouement(s), avec ou sans impact. Le bébé est empoigné au niveau du thorax ou sous les aisselles, par l’adulte qui le secoue.
Lorsque le bébé est secoué, sa tête se balance rapidement d’avant en arrière. Son cerveau frappe alors contre la boite crânienne et les vaisseaux sanguins qui l’entourent se déchirent, saignent et entraînent des lésions cérébrales.
Le secouement est un acte volontaire d’une extrême violence infligé par un adulte pour faire taire un bébé. Il n’a rien à voir avec le jeu.

En France, environ 200 bébés seraient victimes de secouement(s) chaque année, donnée chiffrée largement sous-estimée. Le taux de récidive est élevé puisque 50% des enfants qui ont été secoués le sont à nouveau. D’après les études, un enfant sur cinq, victime du SBS, en décède. Parmi les enfants qui survivent, 75% garderont des séquelles irréversibles qui peuvent être multiples et très handicapantes comme des séquelles intellectuelles, comportementales, visuelles (pouvant aller jusqu’à la cécité complète) et des séquelles motrices (paralysies, des crises épileptiques légères – se manifestant sous la forme de tremblements – à des crises épileptiques lourdes, etc.)

Le cerveau du bébé étant en plein développement, les conséquences sont bien plus graves qu’elles ne le seraient pour un adulte. Elles sont souvent majeures et définitives, elles peuvent être immédiates ou apparaître plus tardivement. Les apprentissages de l’enfance sont donc perturbés.
Chaque année, plus de 200 victimes en France
1/5

1 bébé sur 5 décède à la suite des secouements (SBS)

75%

Des enfants qui survivent gardent des séquelles irréversibles

Diagnostiquer le SBS, permettre sa prise en charge immédiate et éviter la réitération de ce geste de secouement est primordial. Les signes qui doivent alarmer sont les suivants :
  • Léthargie
  • Irritabilité prononcée
  • Vomissements en jet, sans fièvre
  • Convulsions
  • Arrêt respiratoire
  • Perte de conscience
  • Troubles de la coordination
  • Extrême pâleur
  • Hémorragie rétinienne (rougeur des yeux)
  • Bombement de la fontanelle
  • Augmentation trop rapide du périmètre crânien
  • Diminution des compétences de l’enfant
  • Moins bon contact et modification du tonus
Un cas ne fait pas l’autre, et un enfant ne présente pas nécessairement tous les symptômes précités.

A propos de notre association

L’Association Tatiana, Soutien, Prévention
Syndrome « Bébé Secoué »

a été créée en janvier 2013 par les parents d’une victime du Syndrome du Bébé Secoué. Il s’agit d’une association loi 1901 à but non lucratif, initialement créée sous le nom de Association Tatiana, défense des droits de l’enfant.
Tatiana est le prénom de leur fille, âgée aujourd’hui de 18 ans, victime de maltraitance par son assistante maternelle à l’âge de 5 mois et demi. Sa famille a souhaité créer l’association afin de prévenir et de combattre les actes menant à ce Syndrome du Bébé Secoué, mais également d’accompagner et de soutenir les victimes et leurs familles suite à ce drame.
L’association est composée d’un bureau, de bénévoles et d’adhérents. Le siège se situe dans la commune de Périgny-sur-Yerres (94, Ile-de-France) et une antenne est installée à Fréthun (62, Nord-Pas-de-Calais).
Nous réalisons des actions de prévention et de soutien dans toute la France.

Nos Bureaux Nos bénévoles Nos Adhérents

Erwan

Filleul de l’Association

Erwan est un petit garçon de dix ans, rendu tétraplégique suite à un secouement subi lorsqu’il était nourrisson.
Il n’avait que deux mois lors des faits, et malheureusement, les séquelles sont très lourdes.
 
Hélène Romano

Marraine de l’Association

Hélène est Docteur en psychopathologie et consacre son activité à ceux que la vie n’a pas épargné.
Elle intervient au plus près du vécu traumatique et est un soutien de taille pour les victimes.
A travers son écoute et son professionnalisme sans faille, elle est surtout une dame au grand coeur, avec tant de douceur.

Accéder à son site